Accueil

Présentation de l’équipe 2018/2019

Écrit par Dibisse

Après avoir fait ses premiers pas, voilà que l’Atelier Journal a soufflé sa première bougie ! Cette année, il a bien l’intention de poursuivre son petit bonhomme de chemin. Même si certains ne sont plus parmi nous, de nouveaux membres ont choisi de faire partie de l’aventure et continuer à faire vivre ce webzine.

Aussi, nous tenons à dire un grand MERCI aux anciens membres d’avoir laissé leur touche perso qui fait la richesse de ce blog. Nous désirons cette année, continuer sur cette même voie.

Toujours accompagnée par Nathalie COURY, cette nouvelle équipe ne tardera certainement pas à être contaminée par le virus de l’écriture ! En prévention des éventuelles démangeaisons à venir, n’oublions pas que la première devise ici, c’est de prendre plaisir avec la langue de Molière !

Ainsi, Souhaitons la bienvenue aux nouveaux rédacteurs !

Dibisse

 

Les derniers billets ...

La pensée de la semaine

Écrit par Benette, le 19 avril 2019

Salutation chaleureuse à tous !

La pensée pour cette semaine s’intitule

« on ne  peut  pas empêcher les oiseaux de passer  au-dessus de notre tête , mais on peut les empêcher de faire leurs nids sur notre tête. »

Cette pensée est très vaste mais on peut l’interpréter ainsi :

On ne peut pas empêcher que les problèmes arrivent, mais on peut toujours remonter la pente.

 Merci à toutes et à tous !

Écrit par Benette, le 22 mars 2019

Une salutation chaleureuse à tous !

 

La pensé pour cette semaine s’intitule

Trop rapide ne fait pas apparaître le jour !

 

Cette pensé signifie, dans la vie c’est bien de faire tout avec patience, ce n’est pas la rapidité qui va donner une bonne solution aux problèmes

Merci à tous et à toutes.

Lire la suite

Actualités du PSG

Retrouvez toute l'actualité hebdomadaire du PSG présentée par Walid

Lire la suite

Brownies au chocolat

recette proposée par Lucie, le 19 avril 2019

 

Voici une recette simple, facile à reproduire, mais qui ravira petits et grands

Pour cela, il vous faudra :

 

INGREDIENTS :

150g de chocolat

  • 120g de beurre
  • 120g de sucre en poudre
  • 3 œufs
  • 60g de poudre d’amande
  • 60g de noix ou noisettes concassées

(Non, ce n’est pas un oubli, il n’y a pas de farine)

 

PREPARATION :

Faites fondre le chocolat et le beurre au bain-marie.
Versez le chocolat et le beurre dans un saladier puis ajoutez le sucre. Mélangez bien le tout.
Ajoutez les œufs un à un, tout en mélangeant.
Ajoutez ensuite la poudre d’amande et les noix ou noisettes concassées  Mélangez
Transvidez le tout dans un plat à gâteau.

 

Enfournez le brownie thermostat 6 à 7 (180 à 210C°), pendant 20 minutes.

Et c’est prêt ! Bonne dégustation.

F1 : résumé des grands prix

écrit le 12 avril 2019 par André

Grand prix de Bahreïn Charles LECLERC (Ferrari) :
À deux doigts de sa première victoire en F1!!!!
 
Auteur de la première pole position de sa carrière puis d’une course menée de main de maître, après avoir pris l’ascendant sur son coéquipier l’Allemand Sébastian VETTEL (partie en tête-à- queue quelques tours plus tard suite à une erreur de pilotage) le Monégasque Charles LECLERC (Ferrari) a finalement fini sur la 3e marche du podium du grand prix de Bahreïn à cause d’un problème moteur survenu au 46ème des 57 tours. Laissant ainsi les deux premières places aux Mercedes du Britannique Lewis HAMILTON et Finlandais Valteri BOTTAS, pourtant pas à leur aise sur ce circuit durant tout le weekend. Du côté des Français notons la 8e place de Pierre GASLY (Red bull Honda), l’abandon de Romain GROSJEAN (Has-Ferrari) suite à un accrochage avec le pilote Canadien Lance STROLL (Williams-Mercedes). Enfin chez Renault, l’Australien Daniel Ricardo et l’Allemand Nico HULKENBERG ont dû abandonner simultanément à quelques tours de l’arrivée suite à une panne de récupérateur d’énergie MGU-K.
Le prochain Grand prix aura lieu le 14 avril en Chine.

Une année sur l’île de la MARTINIQUE

Rédigé par Viviane. avril 2019
Les premiers habitants (Awahaks) l’avaient surnommée « Madinina  », ce  qui signifie l’île aux fleurs. Ce département d’Outre-mer (DOM) est situé dans la mer des Caraïbes à 9 000 kilomètres de la Métropole. 
 Martinique ! Mon pays, pays de rêve, pays de joie, pays d’allégresse,
Il ne se passe pas  un jour sans qu’elle ne soit  pas en fête.
Les petites têtes frisées ont crié « vive les grandes vacances ! », elles ont apprécié les joies de la rentrée, elles ont aussi vu leurs parents rendre hommage à leurs morts à la Toussaint.
Puis elle s’est parée de sa belle robe blanche de muguet en se parfumant avec la délicate senteur  du « fleuri Noël ».  
Tout le monde se sent envahi, étourdi, grisé par l’esprit de Noël.
Les traditionnels airs des cantiques sont sur toutes les lèvres et marient avec bonheur un pieu « Minuit chrétien » avec un piquant « Périnelle ! Mwen lé bombé  !».
Les écorces d’oranges trempent depuis deux mois dans un excellent rhum pour produire le shrubb exquis.  Des noix de coco sont vidées de leur eau, remplies d’alcool puis enterrées durant trois mois pour faire le délicieux « coco-nègre ».
On mélange avec minutie le sirop de cannelle et  de vanille, le rhum et le lait du fruit des  majestueux cocotiers pour obtenir cette sublime Liqueur de coco.
Pour accueillir ses invités venus contempler la baie de Fort-de-France, classée parmi les plus belles baies du monde lors du salon World Travel Market de Londres en 2012, un des rhums renommés, le « ti punch »  est offert. Il se traite avec le sirop de sucre de canne, et un zeste de citron vert.
Les habitants habillés de couleurs  vives et chatoyantes nous annoncent l’arrivée du carnaval avec ses danses endiablées pour le défilé du majestueux « Vaval »  qui domine la parade dans toutes les rues.
Quand arrive le carême, la Martinique vit dans la restriction. Après avoir brûlé « Vaval » le mercredi des cendres, on range tout ce qui peut nous rappeler les plaisirs des mois précédents pour être en mode « pénitence ».
Plus de viande, plus de musique, plus de danses endiablées, plus d’alcool ni même de petit punch du matin dit : « décollage avec la morue grillée ».
Après 40 jours de privation, on fait le dernier jeun du vendredi saint jusqu’à 16 heures puis  on déguste enfin les fameux « acras »  qui font la spécificité des Antilles.
Nos plages parsemées de coquillages sont soudain pleines de martiniquais et d’invités pour fêter le lundi de Pâques, où l’on mange ce met appelé « matoutou de crabes ».
Puis arrive Mai, le mois des jours fériés, il symbolise aussi le 22 mai,  « la commémoration de l’abolition  de l’esclavage à la Martinique ».
Les dimanches sont en fête pour honorer nos chers parents sans oublier « la Pentecôte » qui nous permet de repartir de nouveau sur les plages arrosées successivement par la pluie et le soleil.
C’est aussi la période des cyclones et certaines maisons risquent de s’effondrer car même si les cyclones sont personnalisés par des prénoms, ils ne restent pas moins des dévastateurs naturels qui balaient tout sur  leur passage. 
La Martinique est aussi connue pour son volcan, la montagne Pelée que je surnomme « mamie Pelée  aux laves dormantes» qui dort depuis près de 100 ans (dernière éruption 1929 -1932). Elle a détruit  l’ancienne capitale « Saint-Pierre » en 1902, ce qui nous a donné ainsi notre belle ville de Fort-de-France.
La Martinique est peuplée d’une multitude de métissages de gens venus des quatre coins de la Terre. L’île aux  fleurs est parfumée de sucre et de vanille et bercée par les mouvements tropicaux des flots tièdes et bleus de la mer des Antilles sous un soleil pimenté.
Rien n’est  plus merveilleux que de voir le fond du soir occidental, flotter la lune rose aux reflets des palmiers.

1 561 kilomètres en tandem, ça vous tente ?

écrit par Tony, publié le 05/04/2019

C'est tout bonnement vers l'inconnu que je me suis jeté, lorsque Jean-Baptiste, l’un de mes guides en course à pieds a envisagé de rendre visite à deux amis - ex-coureurs du groupe de Noisiel - en tandem ! Bien sûr tous deux n’habitaient pas au même endroit le premier vit à Séverac-le-Château en Lozère, le second, à Caussade dans le Tarn et Garonne…

Mais avant de partir pour ce récit d’aventure, je dois vous parler de mon guide, Jean-Baptiste, plus connu dans le groupe sous le surnom de JB sans qui rien de tout cela n’aurait été possible, ni même envisagé. Je l’’appelle personnellement « mon pote-Âgé », en raison de nos 28 ans de différence. Je ne lui dois pas seulement cette belle aventure, mais aussi sa contribution constante à mes entraînements sportifs. J’apprécie son aide, sa présence, sa disponibilité et son efficacité. Il est tout simplement en quelques mots, le moteur de notre binôme et Ah ! Pardon, j’allais oublier, les yeux pour nous deux.   

 

Quel hypothétique projet, parti de pas grand-chose ! Nous en avons juste parlé entre nous pendant nos entraînements ou courses à pieds, sans soupçonner toutes les inévitables implications. Mais grâce à JB, ce parcours seulement imaginé allait devenir réalité.

                                  

Avec le souci de ne rien oublier, sans trop nous encombrer, nous nous sommes entendus sur les bagages que la remorque allait pouvoir contenir (tentes, matelas, sacs de couchage et vêtements). Cette remorque a été fixée à l'arrière du tandem. De plus, pour des raisons de répartition de poids, nous avons jugé bon d'ajouter un porte-bagages à l’arrière pour y stocker le reste : un peu de matériel pour pallier les petits soucis éventuels, un réchaud et l'indispensable pour manger.

 

Chaque semaine, découvrez une nouvelle étape ...

Lire la suite

Voyage en famille

Ecrit par Dibisse, le 22 mars 2019

Il était une fois, une petite famille qui s’apprêtait à partir en vacances. Pendant que Maman installait Bébé dans son siège-auto, Papa chargeait les bagages et l’équipement de puériculture dans le coffre de la voiture. Voilà l’image que l’on se fait le plus souvent de la famille qui s’en va en vadrouille !  

Naturellement, lorsqu’on est parent déficient visuel, on peut dire « Au revoir la voiture » et « bonjour les transports en commun » ; on oublie poussette et siège-auto, et on dégaine le porte-bébé !

Comment faire alors ? Je vais donc, vous présenter quelques astuces pratiques et pas chères pour partir le plus tranquillement possible.

Si vous allez chez la famille ou des amis, arrangez-vous pour qu’ils aient le maximum d’affaires sur place avant votre arrivée. Cela allégera vos valises ! Pour ma part, il m’est même souvent arrivé d’envoyer des colis surtout lorsqu’il m’a fallu prévoir des vêtements chauds et volumineux avant notre départ.

 

Si vous prenez le train, ne pas hésiter à faire appel au service Accès-Plus de la SNCF : un service dédié aux personnes en situation de handicap et à mobilité réduite. Leur travail consiste à vous accompagner, tant pour l’installation que pour la descente du train.

Vous pouvez les contacter par :

Téléphone : 0890 640 650

Mail : accesplus@sncf.fr

Lien du site :

https://www.accessibilite.sncf.com/informations-et-services/

 

 

Sinon, j’ai pris récemment connaissance d’une autre solution d’accompagnement alternative: la solution Faciligo ! Un site destiné au « co-voyage solidaire », Entièrement consacré au partage et à l’entre-aide, ce site a pour but de mettre en relation toute personne désireuse de se faire aider lors d’un trajet par tout co-voyageur qui souhaite apporter son aide. Le petit plus : les frais du voyage sont partagés ! Le bonus supplémentaire, c’est l’occasion de faire de nouvelles rencontres et de voyager avec convivialité. Une solution qui me donne personnellement l’envie de tester !  

Pour plus d’informations :

  • Téléphone : +33 (0)9 74 49 90 66
    Email : contact@faciligo.fr

Lien du site :

https://faciligo.fr/

 

Les vacances, ça s’anticipent toujours en amont ! Bien préparées, on peut s’en aller les yeux fermés !

Lucie Natural beauty tips

Ecrit par Lucie

Le bicarbonate, mes conseils beauté et autres astuces

 

Économique et à la portée de tous, le bicarbonate de soude (ou « baking soda ») est un composant naturel qui était déjà utilisé au temps des Égyptiens et qui revient souvent dans les remèdes de grand-mères.

On peut le trouver en pharmacie ou en supermarché (bien faire attention à prendre du bicarbonate alimentaire, et non ménager).

Écologique et peu coûteux, il est le bienvenu pour les 10 soins et astuces beauté, que je vais vous présenter ces prochaines semaines.

Alors prêt(e) à être embelli de la tête aux pieds !

Commençons par les cheveux !

Lire la suite

Quoi de neuf? Consultez les dernières modifs sur ....

C'était il y a un an, déjà !

Par Dibisse et Philippe

Initié par l’équipe pédagogique du centre FORJA, l’Atelier Journal est né en septembre 2017 !

Issus d’horizons différents, avec diverses connaissances, nous sommes chaque année, une dizaine de stagiaires à faire partie de cet atelier. Pour coordonner cette nouvelle équipe, nous avons la chance d’être coachés par Nathalie C., une des formatrices en français du centre.

Nous nous sommes tous réunis autour d’un même projet : faire que le français ne soit plus qu’un simple outil de communication (ou même un outil de torture pour certains), mais plutôt un véritable allié de tous les jours. Ce que nous voulons avant tout : nous amuser avec l’écrit et les mots.

Ici, vous trouverez nos passions, nos coups de cœurs, aussi divers qu’insolites.

Date de dernière mise à jour : 15/02/2019

×